Observation : le grand-duc de Shelley

Aller en bas

Observation : le grand-duc de Shelley Empty Observation : le grand-duc de Shelley

Message  ADMIN Mar 2 Nov - 20:18

Le grand-duc de Shelley photographié à l’état sauvage pour la première fois

Un très rare grand-duc de Shelley a été photographié à l'état sauvage pour la première fois par deux écologistes britanniques associés à l’Imperial College de Londres, les Drs Robert Williams et Joseph Tobias.

Il s’agit aussi de la première observation de l’oiseau nocturne au Ghana en plus de 150 ans.

Ce grand-duc a été décrit pour la première fois en 1872 par Richard Bowdler Sharpe, conservateur de la collection d'oiseaux du Natural History Museum de Londres, qui avait obtenu un spécimen d'un chasseur local.

"Aucune observation n’a été confirmée au Ghana depuis les années 1870, et très peu ailleurs", explique un communiqué publié par l’institution.

Les seules photographies qui existaient de l’oiseau ont été prises en 1975 au zoo d'Anvers. Les images granulées montrent un individu captif dans une cage.

D’autres prises au Congo en 2005 ne peuvent être authentifiées en raison de la piètre qualité de la pixellisation.

Le grand-duc de Shelley (Bubo shelley) est donc l’une des espèces d'oiseaux les moins étudiées au monde.

Un Graal pour les ornithologues

Dans les dernières années, certaines personnes ont affirmé avoir vu ou entendu un grand-duc de Shelley dans plusieurs pays africains, mais la plupart de ces observations ne se sont pas confirmées.

C’était avant le 16 octobre dernier, lorsque les Drs Tobias et Williams se sont rendus dans la forêt d'Atewa. Le duo a pu observer cet énorme oiseau sur son perchoir de jour. Il était si grand que nous avons d'abord cru que c'était un aigle, explique le Dr Tobias.

Les scientifiques ont pu observer l’oiseau pendant de 10 à 15 secondes, mais ils ont réussi à prendre des photos qui permettent de confirmer son identification. Ses yeux noirs distinctifs, son bec jaune et sa taille gigantesque sont des caractéristiques qui, ensemble, excluent toutes les autres chouettes des forêts africaines.

"Nous recherchons cet oiseau mystérieux depuis des années dans les plaines de l'ouest. Le trouver ici dans les forêts de crête de la région de l'est est une énorme surprise", se réjouit le Dr Nathaniel Annorbah, de l'Université de l'environnement et du développement durable, au Ghana.

Espoir de conservation

Le grand-duc de Shelley est officiellement classé comme vulnérable à l'extinction. Sa population totale est estimée à quelques milliers d'individus.

"Nous espérons que cette observation attirera l'attention sur la forêt d'Atewa et sur son importance pour la conservation de la biodiversité locale. Nous espérons que cette découverte d'un oiseau aussi rare et aussi magnifique stimulera les efforts visant à sauver l'une des dernières forêts sauvages du Ghana", expliquent les chercheurs.

La forêt d'Atewa est menacée par l'exploitation forestière illégale et par l'extraction de bauxite.

Source : ici.radio-canada.ca (01.11.2021)


ADMIN
ADMIN


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum