Masques : Saint-Gall (Sargans)

Aller en bas

Masques : Saint-Gall (Sargans) Empty Masques : Saint-Gall (Sargans)

Message  ADMIN le Jeu 14 Nov - 14:20

La région de Sargans est connue loin à la ronde pour être un centre carnavalesque. Lors de la « cinquième saison de l’année », les cortèges et autres manifestations donnent un peu partout l’occasion de voir des masques de bois traditionnels. Sculpter et porter des masques de bois au carnaval est un usage local populaire et apprécié. Alors qu’autrefois le carnaval était célébré surtout dans les rues et chez soi ou à l’auberge, les cortèges s’accompagnent depuis quelque temps de grands bals masqués et de concerts charivariques. Par le passé, l’un des éléments importants du carnaval de rue et d’intérieur consistait pour les carnavaliers à tourner en bourrique les autorités et les personnalités locales. Des saynètes commentaient l’actualité villageoise et l’on se jouait des tours. Les originaux du village qui se distinguaient par des traits marquants ou des comportements singuliers étaient caricaturés à l’aide de masques de bois sculptés. L’usage de sculpter des masques arrive dans la région de Sargans au début du XIXe siècle. Ce sont des ouvriers ambulants qui apportent cet artisanat dans la région. Jusque dans les années 1930, les masques de bois de Sargans sont avant tout des masques satiriques. Par la suite, on y ajoute des représentations effrayantes de démons et de diables. Très répandus aujourd’hui, les masques de sorcières remontent aux anciens masques féminins (« Wiibli »-Masken). Après la Deuxième Guerre mondiale, on assiste à une véritable explosion des masques, laquelle persiste jusqu’à nos jours. La reproduction de masques anciens se double de créations originales. Flums devient un centre de la sculpture de masques et crée des modèles connus bien au-delà de la région. La fondation de nouvelles associations de sculpteurs sur bois a été une contribution essentielle au maintien de cet art dans la région de Sargans. Celles-ci offrent des cours de sculpture traditionnelle et en transmettent les techniques. A l’heure qu’il est, une soixantaine de sculpteurs amateurs sont à l’œuvre dans la région.

Source : Traditions vivantes
ADMIN
ADMIN


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum