Fribourg : Saint-Nicolas

Aller en bas

Fribourg : Saint-Nicolas Empty Fribourg : Saint-Nicolas

Message  ADMIN le Ven 15 Nov - 9:19

Chaque année au soir du premier samedi de décembre, Saint-Nicolas revient à Fribourg monté sur son âne, escorté par un cortège de musiciens, de choristes et de Pères fouettards. En mitre et chape de soie blanche, ce saint à la barbe neigeuse parcourt la ville, dans l’éclat des flambeaux et le fracas des cloches, avant de reprendre possession de sa cathédrale. Du haut de la tour, il harangue une foule de près trente mille personnes massées dans les rues et la place attenantes, où se tient depuis le matin une foire festive arrosée au vin chaud. A cette date, les Fribourgeois de tout âge – souvent revenus dans leur ville natale pour l’occasion – retrouvent alors un pan de leur enfance. Dans plusieurs localités, un Saint-Nicolas rend en effet visite aux familles pour récompenser les enfants, dont il est le protecteur attitré, en les gratifiant d’un biscôme à son effigie s’ils ont été suffisamment sages... ou en les confiant au Père fouettard dans le cas contraire.

Dans sa forme actuelle, réintroduite en 1906 sur l’initiative de quelques collégiens, la Saint-Nicolas de Fribourg est organisée par le collège Saint-Michel. Elle mobilise à la fois les écoliers et les professeurs, les autorités de la ville et celles de l’Eglise... Tous concourent à la réussite de la fête, avec un tel succès que réalité et représentations en viennent aujourd’hui à se confondre, lorsque le véritable évêque du diocèse accueille officiellement le faux évêque d’un jour sous le porche de la cathédrale.

Source : Traditions vivantes
► Site : Les Cartes de la Saint-Nicolas
ADMIN
ADMIN


Revenir en haut Aller en bas

Fribourg : Saint-Nicolas Empty Fribourg : Saint-Nicolas

Message  ADMIN le Lun 20 Avr - 14:50

Le premier samedi du mois de décembre, depuis plus de 100 ans, la ville de Fribourg vit une journée festive, chaleureuse et ô combien conviviale : la célèbre fête de la Saint-Nicolas ! Cette tradition qui remonte au début du XXe siècle est devenue une incontournable manifestation populaire, rassemblant chaque année entre 20'000 et 25'000 personnes. Un événement très apprécié et attendu par tous les habitants et les amoureux de Fribourg.

Artisans et enfants à l'honneur

C’est un fait : le premier samedi de décembre débute tôt pour les services de la ville de Fribourg et les équipes du Collège Saint-Michel, puisqu’il s’agit d’installer quelque 100 stands sur la place de la Cathédrale Saint-Nicolas et une soixantaine d’autres dans l’enceinte du collège. Dès l’aube, artisans, marchands et étudiants du collège prennent possession de la ville pour une journée de festivités. Produits artisanaux de la région, étals de nourritures et stands de boissons s’installent sur les deux marchés du jour. Mais ce sont surtout les jeux et les activités pour enfants qui attirent les visiteurs, comme la balade à dos d’âne, l’atelier de maquillage ou encore le stand de fabrication de lanternes magiques. Car oui, Saint-Nicolas, patron de la ville de Fribourg, est connu pour être le protecteur des enfants. Mais au fait, qui est vraiment Saint-Nicolas ?

Un personnage bien mystérieux

On sait finalement peu de choses sur ce personnage célébré avec faste à Fribourg. Evêque turc de Myre ayant vécu au IVe siècle, il se serait fait connaître par sa charité et sa bienveillance, notamment envers les enfants dont il était un fervent défenseur. Parmi les légendes les plus probables, on raconte que ce sont les chanoines du Grand-Saint-Bernard qui, au Xe siècle, auraient propagé son culte au sein de plusieurs prieurés du futur canton de Fribourg. Si cette histoire reste une simple hypothèse, il n’en demeure pas moins vrai que la cathédrale qui porte son nom s’est, au fil des siècles, parée de nombreuses représentations du saint homme : stalles à son effigie, fonds baptismaux à son image, cloche qui porta son nom au XVIe siècle ou encore statue le représentant sur le tympan de la cathédrale.

Qui se cache sous les habits de Saint-Nicolas ?

Aujourd’hui, le rôle de Saint-Nicolas, pendant la célébration de Fribourg, est traditionnellement tenu par un élève du Collège Saint-Michel. Pourquoi ? En 1906, un groupe d’étudiants du collège préparent ce qu’ils considèrent être une farce, un grossier canular, en faisant défiler une représentation de l’évêque dans toute la ville. Contrairement à leurs attentes, la procession connait un immense succès, si bien qu’elle est encouragée par la direction de l’école qui attribue l’organisation annuelle de la fête à la classe de rhétorique. Quid du saint homme ? Il est élu par ses pairs – les collégiens de 3ème – à la mi-septembre, lors d’une cérémonie dans laquelle chaque candidat doit faire part de ses motivations à devenir, le temps d’une journée, le grand Saint. Car même si l’ambiance est festive, entrer dans la peau d’un personnage qui harangue une foule de plus de 20'000 têtes demande de l’entrainement, de la crédibilité et une certaine confiance en soi.

La traversée de la ville… à dos d'âne !

Placée sous le signe du folklore et de la convivialité, la fête cristallise l’excitation à la tombée de la nuit, lorsqu’une foule dense et joyeuse se presse vers le Collège Saint-Michel pour assister au départ de la procession de Saint-Nicolas. À 17h, le cortège composé de quelque 200 personnes et emmené par l’homme vêtu de blanc part du collège pour se rendre à la cathédrale, où il sera accueilli sous le porche par Mgr Morerod, évêque de Genève, de Lausanne et de Fribourg. Escorté par des pères fouettards aux regards sombres, éclairé par les flambeaux et accompagné par le son des fifres et des tambours, le héros du jour distribue à la foule des milliers de biscômes tout au long de son parcours… qu’il effectue à dos d’âne ! Car oui, l’âne « Babalou », comme on l’appelle ici, attire lui aussi le regard des grands et des petits. Le cortège finit sa course à 18h. Là, Saint-Nicolas, du haut du balcon de la cathédrale, adresse à la foule massée à ses pieds un discours empreint d’humour et de sarcasme sur les événements qui ont jalonné l’année, pour le plus grand plaisir de tous.

Quelques spécialités à connaître

Au fil des ans, le succès grandissant de la fête de la Saint-Nicolas en ville de Fribourg a donné lieu à la naissance de quelques spécialités. Depuis six ans, les artistes fribourgeois peignent une œuvre avec le grand Saint comme personnage principal. Cette œuvre est reproduite l’année suivante sur les étiquettes des biscômes. Chaque année aussi, depuis 1916, une carte de la Saint-Nicolas est confectionnée. Réalisée pendant 40 ans par Eugène Reichlen, un professeur d’Arts visuels, elle est aujourd’hui l’œuvre d’un élève de 3eme, qui voit sa carte tirée et vendue à quelque 13'000 exemplaires. Les bénéfices de cette vente sont redistribués à des associations soutenant l’enfance malheureuse de la région.

Source : House of Switzlerland.org
ADMIN
ADMIN


Revenir en haut Aller en bas

Fribourg : Saint-Nicolas Empty Vidéos

Message  ADMIN le Lun 20 Avr - 14:51




ADMIN
ADMIN


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum