La Fabrication d'automates et de boîtes à musique

Aller en bas

La Fabrication d'automates et de boîtes à musique Empty La Fabrication d'automates et de boîtes à musique

Message  ADMIN le Ven 15 Nov - 10:08

Indissociable de la tradition horlogère, le développement de la mécanique de précision dédiée aux automates et aux boîtes à musique apparaît dès le XIXesiècle dans le Jura vaudois. Si les boîtes à musique produisent des mélodies par la vibration de lames, l'automate permet en revanche d'imiter les actes d'êtres animés, par des dispositifs mécaniques, pneumatiques ou hydrauliques, et trouve son origine en France au XVIIIe siècle. Tous deux ont en commun d'allier mécanique et sens artistique et de fonctionner la plupart du temps sans électricité.

Des petites « tabatières » aux grands « cartels », il existe des boîtes à musique pour tous les goûts et toutes les bourses - les plus chères pouvant coûter jusqu'à 100'000 frs. Longtemps fabriquées sur le modèle de l'établissage - grâce à des ouvriers travaillant à domicile selon une répartition sexuée du travail -, elles sont désormais construites en atelier ou en usine.

A Sainte-Croix, la fabrication d'automates est entièrement artisanale et exige la collaboration de nombreux métiers pour dessiner, construire, vêtir et maquiller chaque création qui, une fois achevée, s'animera d'une autonomie aussi merveilleuse que poétique dans la civilisation du tout technique.

Sans école pour défendre leur cause, face à une forte concurrence asiatique et aux divertissements ne jurant que par les écrans 3D et autres MP3, toutes deux ne doivent leur survie qu'à l'assiduité d'une poignée de passionnés.

Source : Traditions vivantes
ADMIN
ADMIN


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum