Genève : Pesticides bannis des parcs et promenades

Aller en bas

Genève : Pesticides bannis des parcs et promenades Empty Genève : Pesticides bannis des parcs et promenades

Message  Gentiane le Jeu 21 Nov - 11:15

Source : 20min.ch (18.11.2019)
Les insecticides, herbicides, fongicides et engrais chimiques sont désormais bannis des parcs et promenades de la Ville de Genève.

L'entretien des 330 hectares d'espaces verts municipaux est entièrement biologique. Cet objectif «zéro-phyto» a été atteint avec deux ans d'avance et à coûts constants, s'est réjoui mardi devant les médias le conseiller administratif Guillaume Barazzone, en charge de l'Environnement urbain. Près de 20% du territoire municipal est concerné par ce changement qui permet de réduire la pollution et les risques pour la santé, tout en améliorant la biodiversité.

Les équipes du Service des espaces verts (SEVE) ont entièrement repensé l'entretien pour remplacer progressivement les produits phytosanitaires par des techniques d'entretien douces, respectueuses de la faune et de la flore. Les insecticides ont été abandonnés en décembre 2017, les herbicides un an plus tard et, à présent, la Ville se passe des fongicides et engrais chimiques.

Roseraie en travaux

Conséquences: les coccinelles éliminent les pucerons, les pelouses sont plus naturelles, les prairies fleuries remplacent le gazon. La végétalisation des cimetières a transformé ces sites en lieux de ressourcement. «La population a changé de vision depuis quelques années. Elle tolère davantage les herbes entre les pavés», a relevé Jean-Gabriel Brunet, responsable de l'entretien au SEVE.

L'abandon des fongicides et des engrais va transformer l'horloge fleurie, qui connaît une forte densité de plantes. Le monument accueillera pour la première fois des plantes grasses l'été prochain. Et la roseraie du parc La Grange, dont le sol est très pollué par les engrais chimiques, va subir des travaux pour être composée uniquement de roses naturelles.

L'objectif «zéro-phyto» est une pièce du puzzle en faveur de la biodiversité dans les espaces verts de la Ville, a précisé M. Barazzone. Les cheminements en goudron de plusieurs parcs ont été remplacés par un revêtement argilo-calcaire qui favorise l'infiltration des eaux de pluie. Dans certains parcs, l'herbe est tondue par des moutons, et des nichoirs et ruches ont été introduits.

Gentiane
Gentiane
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum