Pendule : Coucou suisse

Aller en bas

Pendule : Coucou suisse Empty Pendule : Coucou suisse

Message  ADMIN le Ven 15 Nov - 11:04

« Attention, le petit oiseau va sortir ». Utilisée par le photographe qui souhaite capter l’attention de son sujet, cette phrase pourrait aussi bien s’appliquer aux pendules et horloges à coucou. Qui n’a jamais entendu le chant du coucou indiquant le passage à la nouvelle heure? Le coucou a une histoire séculaire qui débute dans la Forêt-Noire (Allemagne) mais qui prendra véritablement son essor en Suisse. Éclairage sur ce drôle d’oiseau qui a fait le tour de monde !

Une genèse allemande
On prête l’invention de la pendule à coucou à l’horloger allemand Franz Ketterer qui, au tournant du XVIIIe siècle, voulu recréer le chant du coq au sein de ses horloges. Affublé de deux soufflets aux sons différents s’actionnant toutes les heures, sa réalisation imitait en fait le chant du coucou. Le succès de cette première horloge à coucou incita les artisans de la région à fabriquer des horloges à coucou durant les longs mois d’hiver, dans le but de les vendre pendant l’été.

Lorsque le coucou se cherche
Pendant les décennies qui suivent, le coucou prend différentes formes, avant de trouver sa forme dite « traditionnelle » au milieu du XIXe siècle. Représentant un chalet, le coucou traditionnel est une pendule à balancier apparent qui s’accroche au mur. Le système horloger possède deux contrepoids et laisse apparaitre un oiseau articulé (le coucou) qui pointe son bec en émettant un chant à chaque passage d’heure : le fameux «coucou».

Une réalisation suisse
Mais l’essor du coucou prend véritablement sa source en Suisse au début du XXe siècle, dans la région de Berne. Et plus particulièrement dans la petite bourgade de Brienz. Imaginez : nous sommes en 1920, sur la rive nord du lac de Brienz, en plein cœur de la Suisse. L’entreprise familiale Robert Loetscher, qui fabrique des chalets à musique en bois réputés pour leur qualité, décide de capitaliser sur son savoir-faire artisanal en se lançant dans la création de pendules à coucou. Pour ce faire, elle fabrique un chalet à musique dans lequel elle insère un mouvement d’horlogerie mécanique muni d’un cadran : le premier vrai coucou « chalet suisse » est inventé.

Vers un succès mondial
Le succès de ce premier modèle va ouvrir la voie à une nouvelle activité pour l’entreprise Loetscher, qui va rejaillir sur toute la région ! Les artisans conçoivent de nouvelles pendules à coucou en proposant des scènes emblématiques de la vie dans les Alpes suisses. Ainsi verra-t-on apparaitre des figurines animées qui dansent au son de la musique, ou des décorations minutieusement façonnées à la main comme des animaux d’alpages, des pots au lait ou des roues à eau. Ces réalisations marqueront le savoir-faire artisanal du coucou horloger made in Switzerland et inscriront la ville de Brienz sur la carte des destinations touristiques à caractère traditionnel.

Un petit morceau de Suisse chez soi
Depuis un siècle, le coucou n’a cessé de voyager pour conquérir le cœur de ceux qui aiment la Suisse. On en trouve partout, et les artisans de la société Loetscher sont toujours surpris par la diversité des personnes qui viennent visiter la région à la recherche d’un coucou authentique, ou qui commandent directement leur pendule en ligne. Un succès qui s’explique sans doute par la précision et la minutie du travail artisanal sur bois, ainsi que par la qualité de la technologie horlogère, fleuron indéfectible du savoir-faire suisse.

Le coucou suisse se réinvente
Depuis quelques années, le coucou a revêtu un nouvel habit. Petit à petit sont apparus dans la région de Lausanne des horloges à coucou bleues, rouges, vertes, jaunes, noires. Derrière ce travail de confection empreint de tradition mais profondément moderne se cachent deux designers industriels : Martino D’Esposito et Alexandre Gaillard, deux amis d’enfance qui ont fondé Swiss Koo fin 2013. Un design modern en bois coloré, des éditions limitées, un nouveau modèle chaque année et une signature manuscrite sur chaque modèle signe le renouveau du coucou suisse.

La qualité comme leitmotiv
Pour Swiss Koo comme pour Loetscher, le coucou est une véritable pièce artisanale qui témoigne d’un savoir-faire, évoque la tradition et reflète une certaine idée du travail manufacturier de qualité typiquement suisse. Le succès des coucous traditionnels et, depuis quelques années, l’engouement pour les coucous modernes, laisse présager un bel avenir pour le petit oiseau helvétique.

Source : House of Switzerland.org
ADMIN
ADMIN


Revenir en haut Aller en bas

Pendule : Coucou suisse Empty Vidéos

Message  ADMIN le Lun 20 Avr - 18:35

Swiss Koo








Loetscher






ADMIN
ADMIN


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum